Veste Kiona

Une jolie veste en pure soie, un modèle original réunissant le crochet et le tricot. Un fil de soie idéal pour toutes les réalisations grâce à sa douceur et sa légèreté. Particulièrement agréable au toucher et à porter, la soie est très facile à travailler et donne un résultat élégant.

Pas moins de 162 petits carrés, travaillés au centre avec un crochet 2,5 puis tricotés autour avec un fil fin et des aiguilles 3. Un beau petit travail de fourmi !

L’originalité de ce modèle tient aussi de sa construction. On assemble les carrés pour former des bandes. Des parties de tricot relient les bandes de crochet entre-elles. On a du point mousse avec un fil très fin pour obtenir de la transparence et du point d’astrakan avec un fil plus épais.

Je dois quand même l’avouer … 

Les 162 petits carrés …  c’était long …  très long …  très très long … 

Alors pour éviter que ce la ne devienne trop fastidieux, la meilleure solution c’est de faire quelques carrés un petit peu tous les jours et entre temps, tricoter autre chose. Ce n’était pas un problème pour moi car j’ai toujours 1, 2, voire 3 tricots en même temps. (le tricot du jour c’est le plus compliqué celui qui demande le plus d’attention et le tricot du soir plus cool devant la télé!)

La « patience » est le seul mot d’ordre pour ce modèle. 

Une fois que les carrés sont finis, il faut les coudre ! …  Allez encore un peu de courage, on tient le bon bout  …

Et là, quand tous ces carrés sont assemblés…  on pousse un grand OUF !!!   ça y est, le plus gros est fait ! La suite c’est de la rigolade : du tricot !

Pour finir, une bordure au crochet tout autour de la veste et deux jolis petits boutons nacrés.

Et voilà, la veste est terminée !!!  🙂

           

C’était une réalisation intéressante, plaisante et amusante.

Une création de Danièle Dietrich  Elle tricote

 

 

Echarpe Châle Rainbow

Et si l’on faisait une petite pause crochet histoire de changer un peu ! Alors cherchons un modèle plutôt simple et pas trop long …

Sur le site « les ciseaux magiques », j’ai trouvé les fils de coton Katia multicolorés avec des modèles gratuits à télécharger.

Le modèle que j’ai choisi s’appelle « châle paréo » (de Katia), 1 pelote = 1 châle, facile à réaliser, mailles serrées et brides, suivant un graphique très simple.

La « Spring Rainbow », une pelote de 150 grs, 600 m, 50% coton et 50% acrylique. Le brin est composé de 4 fils fins, un mélange de 3 coloris formant un joli dégradé. Moi j’ai choisi la couleur n° 51 (bleu marine, bleu jean et beige).

Le nuancier est bien sympa, un choix de 14 couleurs aussi belles les unes que les autres, vives et estivales.

Ce fil est super doux, très agréable au contact de la peau. Il est idéal, pour tricoter ou crocheter des écharpes, pour celles qui ne supportent pas la laine.

Pour faire un modèle plus grand, dans la série « rainbow » vous avez la « top rainbow » pelote de 200 grs, 800 m de fil ou la « winter rainbow » (50% laine et 50% acrylique) pour 700 m.

 

Voilà une petite pause crochet très plaisante que je n’hésiterai pas à renouveler !

Des espadrilles pour l’été …

Des espadrilles pour l’été …

Des espadrilles à faire soi-même ! Quelle bonne idée !!! C’est en passant chez Phildar pour acheter des anneaux marqueurs que mon attention a été attirée par un petit coin de la boutique où il y avait des semelles d’espadrilles, un petit catalogue avec différents modèles, le tout à faire soi-même.

J’ai tout de suite été séduite. Le fait de rependre le crochet (longtemps abandonné) et de faire quelque de nouveau qui change un peu du tricot, m’a enchanté.

J’ai donc craqué pour une paire de semelles, le mini catalogue, 2 pelotes de phil coton 3 le tout correspondant au modèle « dentelle ». Arrivée à la maison, à la première lecture des explications, je ne me suis pas sentie à l’aise du tout. Ouh la la !!! Pourtant cela me paraissait simple et facile au départ. Du coup, j’ai mis ça de côté en me disant que je ferai ces espadrilles en vacances au mois d’août à tête reposée.

Quelques jours plus tard, en parlant tricot avec ma belle-soeur, je lui montre mon achat d’espadrilles et en feuilletant le catalogue l’idée nous vient de lui faire le modèle « spartiates » qu’elle trouve très sympa. Les explications me paraissant plus simples que mon modèle « dentelle », je me suis dit : allons-y !!!

DSCN2052

Il faut faire pleins de petites bandes, tout simplement ! Maille serrée, bride, maille serrée longue, vraiment pas très compliqué et en plus j’ai fait mon premier jacquard au crochet ! J’ai modifié les couleurs par rapport au modèle et je n’ai pas brodé au point lancé le long des bandes… Tellement facile ! J’en reviens pas …

DSCN2055

Passons à l’assemblage : coudre certaines bandes entre-elles, ok pas de problème. Par contre, coudre les bandes sur la semelle au point grébiche, c’est une autre histoire ! Le schéma d’assemblage proposé par phildar est succinct, c’est à vous d’adapter à votre pied l’emplacement des bandes. Bon, au bout d’un moment, après avoir recommencé plusieurs fois et un peu de patience, on y arrive. Et voilà le résultat. Je suis trop fière de moi !!!

DSCN2056 

DSCN2058

… et elles sont encore plus jolies portées !

DSCN2063

Après cette petite initiation, je vais pouvoir attaquer les miennes, les fameuses espadrilles « dentelle » …  et qui sait peut-être d’autres modèles …

DSCN2068

Pochette Portable

etui portable

Un étui pour portable plutôt « Sonia Rykiel » ou plutôt « Little Marcel » ?

Avec des petits restant de coton : phil coton 3 (phildar), safran (drops), coton natura (DMC), un crochet n° 3.

Faire une chaînette de la largeur de son portable, crocheter tout en mailles serrées, 2 rangs de chaque couleur .

Une fois terminé, coudre les deux côtés, largeur et hauteur.

 

 

Mon sac au crochet

sac au crochet

Pour le printemps mon petit sac au crochet avec du coton « safran » de chez DROPS , ou « natura de DMC, ou tout autre coton du moment qu’il se crochète en n° 3. 

Le modèle provient d’un catalogue DMC de l’année dernière.

Les ances, je les ai trouvées à la boutique « l’Atelier » à Paris 14ème, il existe plusieurs couleurs, avec ou sans pois, avec fleurs … et plusieurs tailles.

On peut le faire plus petit ou plus grand, on s’arrête quand on veut.